• CONCEPT

    Chaque spectacle d’Incidence Chorégraphique est unique.


    Les programmes des soirées sont en effet construits sur mesure suivant les lieux d’accueil.
    Jennifer Visocchi et Yvon Demol proposent toujours des soirées riches et singulières mêlant virtuosité et créativité.


    Les danseuses et danseurs du corps de ballet comme les étoiles sont amenés à interpréter des rôles taillés sur mesure par les divers chorégraphes de la compagnie.

    1

    NOUVELLE DONNE

    Spectacle composé de pièces courtes créées par la nouvelle génération de chorégraphes de l'Opéra national de Paris comme Yvon Demol, José Martinez ou encore Bruno Bouché.

    Une invitation à découvrir les oeuvres qui construisent le ballet classique français du XXIème siècle mêlant excellence et innovation.

    2

    GRAND(S)-ÉCART(S)

    Soirée rythmée avec des extraits de grands ballets classiques et d'autres, de chorégraphes contemporains.

    ​Un grand-écart entre les oeuvres classiques
    d'hier et d'aujourd'hui.

    Au rendez-vous : tutus, grands pas de deux et costumes emblématiques ainsi que de belles nouvelles créations minimalistes sur pointes.

    3

    OMBRE ET LUMIÈRE

    Cette soirée imaginée par Agnès Letestu - danseuse Étoile - se compose exclusivement de créations du XXIème siècle dansées sur une musique live interprétée au piano par la virtuose Edna Stern.

    A travers un florilège de pièces classiques et néo-classiques, Ombre et lumière accompagne l’audience dans des dimensions sensorielles hautes en couleur faisant fonctionner la catharsis de manière puissante.

  • CRÉATIONS ORIGINALES

    Incidence Chorégraphique propose depuis plus de 15 ans des programmes éclectiques
    axés sur la création chorégraphique des danseurs de l’Opéra de Paris.


    Connus pour être de grands interprètes, certains se révèlent également être des chorégraphes de talent.

    Abrazos

    Yvon Demol & Matias Tripodi (2017)

    Abrazos est la rencontre entre des danseurs de l’Opéra de Paris et des danseurs de tango, accompagnés de l’Orchestre de la Maison de l’Argentine. L'univers musical du tango et les thèmes de sa danse sont reformulés dans une proposition contemporaine.

    Roméo et Juliette ou le drame de la jeunesse

    Yvon Demol (2016)

    Le chorégraphe a fait le choix de se concentrer uniquement sur la figure du couple en éloignant les autres personnages forts du ballet et en dédoublant Roméo et Juliette. Ce sont donc quatre danseurs qui amènent le public au cœur de cette histoire d’amour.

    Hors de lui

    Bruno Bouché (2016)

    La chorégraphie de Bruno Bouché sur la Sonate de l'Extase de Scriabin op. 53, parle de l'évolution de la matière. Celle-ci naît du chaos et se développe de manière sensuelle dans une harmonie de plus en plus rythmée. A l’apogée de cette pièce, musique et danse ne font plus qu’un. Une boule d’énergie lumineuse qui vient happer chaque spectateur dans un tourbillon éblouissant.

    Une voix dans la nuit

    Bruno Bouché (2016)

    Une voix dans la nuit est le premier solo que Bruno Bouché crée pour Agnès Letestu. Il se fonde sur la complicité de la danseuse et de la pianiste et évoque les rapports complices entre ces deux artistes. Elles évoluent dans cette piece comme des soeurs ; deux femmes à la relation fusionnelle qui grandissent en empruntant chacune un chemin different tout en se nourrissant l’une de l’autre.

    One (time too many)

    Yvon Demol (2016)

    La fois de trop, celle qui vient ternir la beauté d'un souvenir dont on devrait s'abstenir...

    Between light and nowhere

    Bruno Bouché (2015)

    « That's how you came here, like a star without a name. Move across the night sky with those anonymous lights. » Rumi

    L' Excuse

    Yvon Demol (2015)

    « La fatalité c'est l'excuse des âmes sans volonté. » Romain Rolland

    Passacaille

    Bruno Bouché (2015)

    « Nuit plénière où le rêve malgracieux ne clignote plus, garde-moi vivant ce que j’aime. »

    René Char, Sur une nuit sans ornement

     

    Ce pas de deux explore les rapports de plénitude et de conflit entre deux êtres prisonniers de leurs non dits.

    1827

    Yvon Demol (2014)

    1827 est la première création d’Yvon Demol. Nommée d’après l’année de composition de la partition, cette chorégraphie se veut la pure expression de la musique de Schubert, une mise en mouvement du morceau libre de tout cadre spatiotemporel.

    Blue Sunday

    Yvon Demol (2014)

    La danse passionnée de deux amoureux laisse lentement place à la représentation d’un homme seul face à ses idées, ses doutes et ses désirs, incarnés alors dans le corps en mouvement d’une femme. La musique de Ravel parvient à exprimer toute la gamme des humeurs et émotions ressenties par le jeune homme face à l’incarnation de ses pensées les plus intimes.

    Lieders

    Alexandre Gasse (2013)

    Première chorégraphie d’Alexandre Gasse, Lieders est le voyage introspectif d’un homme qui dévoile son âme. Ce dernier cherche à retracer les différentes facettes de sa personnalité en se replongeant dans son passé, au coeur de celui qu'il a été. On ressent un grand désir de pureté allié à une profonde mélancolie que retransmet parfaitement la musique de Schubert.

    Fugitif

    Sébastien Bertaud (2011)

    Fugitif questionne la danse classique dans une perspective contemporaine. L'espace scénique est fragmenté par les lumières et approfondi par les projections vidéo qui se superposent aux différents trio, solo, duo et quatuor qui composent cette chorégraphie intimiste basée sur la fluidité, la musicalité et l'émotion.

    Bless - ainsi soit-il

    Bruno Bouché (2010)

    Bless- ainsi soit-il évoque La lutte de Jacob avec l’Ange de Delacroix sur la transcription au piano de la Chaconne de Bach. Cette pièce forte, à la danse large et aux portés audacieux amène les danseurs à se surpasser. La pureté et la sincérité de leur expression s’imposent, sans effet inutile, sans théâtralité déplacée, mais allant avec force au cœur même de cette symbolique puissante.

    4 figures dans une pièce

    Nicolas Paul (2007)

    Quatuor construit autour d'une scénographie originale de lettres et de mots. Une création très appréciée lors de sa présentation à la Soirée Jeunes Danseurs de l'Opéra national de Paris en 2014.

    Mi Favorita

    José Martinez (2002)

    Pour sa première chorégraphie, José Martinez a puisé dans son acquis de danseur la matière d’un ballet « classique », s’amusant à prendre quelque distance avec le répertoire qu’il cite ou détourne avec humour.

    Opus 27

    Florent Mélac (2017)

    Pièce conçue comme une ballade émotionnelle dans laquelle on peut voir la sphère intime d’un couple voyageant dans un univers chaleureux et cotonneux, guidée par la musicalité.

    Delibes suite

    José Martinez (2003)

    José Martinez a chorégraphié un pas de deux dans la tradition classique (adage, variation du danseur, variation de la ballerine, coda) où il s’amuse à citer l'arsenal chorégraphique des « morceaux de bravoure » en y apportant une distance légère et subtile mêlée à cette vitalité qui le caractérise.

  • Programme Nouvelle donne

    Les créations de la nouvelle génération
    de danseurs-chorégraphes de l'Opéra de Paris.

  • EXTRAITS DE GRANDS BALLETS

    Incidence Chorégraphique propose également des interprétations des grands ballets classiques.

    Au rendez-vous : tutus, grands pas de deux, ensembles somptueux et costumes emblématiques !

    Raymonda

    de Marius Petipa sur une musique d'Alexandre Glazounov

    Nous proposons les danses du divertissement final, d'inspiration magyare. Un extrait coloré et rythmé avec de très beaux mouvements d'ensemble.

    La Bayadère

    de Marius Petipa sur une musique de Ludwig Minkus

    Incidence Chorégraphique vous propose un extrait de ce ballet exotique
    aux costumes somptueux et colorés.

    Le Lac des Cygnes

    de Marius Petipa sur une musique de Piotr Ilitch Tchaïkovsky

    Nous vous proposons le pas de deux sans doute le plus représentatif du
    ballet romantique et le plus emblématique du Lac des Cygnes : le pas de deux du Cygne blanc.

    Roméo et Juliette

    de Marius Petipa sur une musique de Serge Prokofiev

    Nous vous proposons le pas de deux du balcon, un duo éprouvant dans lequel les corps vont au bout de leurs limites et où l'épuisement transpire l'amour.

    Carnaval à Venise

    de Marius Petipa sur une musique de Cesare Pugni

    Si le ballet en entier est rarement interprété de nos jours, le pas de deux demeure un classique du répertoire des Galas.

    La Belle au bois dormant

    de Marius Petipa sur une musique de Piotr Ilitch Tchaïkovsky

    Considéré comme « le ballet des ballets » par Rudolf Noureev La Belle au bois dormant est le ballet académique par excellence. Le Grand Pas de deux la Princesse Aurore et le Prince Désiré célèbrent leurs noces. Il est l’apothéose de l’Acte III où le sentiment amoureux s’épanouit sur la musique de Tchaïkovski.

    Casse-Noisette

    de Marius Petipa sur une musique de Piotr Ilitch Tchaïkovsky

    A l’acte II, Clara et le Prince se retrouvent au « Royaume des douceurs », où la Fée Dragée a organisé un grand divertissement dansé. Incidence Chorégraphique vous propose cet extrait haut en couleurs.

    Cendrillon

    de Marius Petipa sur une musique de Serge Prokofiev

    « Ce que j'ai voulu exprimer avant tout par la musique de Cendrillon est l'amour poétique de Cendrillon et du Prince, la naissance et l'éclosion de cet amour, les obstacles dressés sur son chemin et, finalement, l'accomplissement d'un rêve. » Serge Prokofiev.

    Don Quichotte

    de Marius Petipa sur une musique de Ludwig Minkus

    Ce ballet, inspiré du roman de Cervantès, propose au dernier acte un dénouement heureux pour les jeunes amoureux, Kitri et Basilio. Ils y dansent le célèbre « pas de deux » de Don Quichotte, plein de virtuosité, devenu cheval de bataille pour les Étoiles.

    Esmeralda

    de Jules Perrot sur une musique de Cesare Pugni

    Incidence Chorégraphique vous propose une interprétation du célèbre morceau de bravoure interprété par les plus grandes Étoiles du monde entier.

    Grands pas classique

    de Victor Gsovsky sur une musique de Daniel Auber

    Duo d'une grande virtuosité et précision conçu en 1949 comme un hommage à la danse classique française.

    Giselle

    Jean Coralli & Jules Perrot sur une musique d'Aldolphe Adam

    Incidence Chorégraphique vous propose un extrait délicat du plus parfait des ballet romantique.

  • Programme Grand(s)-Écart(s)

    La danse classique d'hier à aujourd'hui...

  • les programmes peuvent être composés sur mesure

    contactez-vous pour plus d'information